«Le marais, Le feu et La saLamandre…» titre provisoire

Résidence2017 / visibLe en 2018
par L’aTeLier [compagnie ThéâTraLe]

« c’est Le Sans-précédent qu’il faut écrire »

Nous allons nous atteler à écrire et à jouer, et ce faisant à nous questionner et à nous amuser. Je voudrais que nous réussissions à parler de ce qu’il y a d’inédit dans notre époque, et qui est forcément caché et à découvrir : à la marge des pensées dominantes.
Quelle prétention dans le programme ! mais c’est pourtant bien ce qu’il faut faire, avec joie toujours, avec amusement bien sûr !
Le théâtre permet cela : le plaisir et le sens mêlés, l’un et l’autre se supportant indistinctement. Divertissement toujours mais sans l’ironie facile, et sans ce délassement qui remplace bien souvent l’expérience du spectateur.
Alors que faire ? Inviter des acteurs, leur distribuer des rôles : une famille ? Plusieurs générations ? Oui, sans doute. Ce sera une histoire de famille, une de ces histoires qui ouvre des fenêtres sur l’intime et où les faux-semblants peuvent éclater. Une famille de cette France qu’on appelle périphérique où des discours radicaux surgissent. Donner à comprendre car ce n’est jamais simple. Mais surtout tenter de le faire de l’intérieur, sans donner la leçon. De l’intérieur d’une famille…

Nous prenons seulement conscience que l’Histoire  s’invite à nouveau : il faudra écrire sans convier de concepts préétablis.
Comprendre et décrire en abandonnant les préjugés : l’Histoire ne radote jamais.

Benjamin Moreau