“Appel en provenance de la nébuleuse” vendredi 15 sept-23h30

de Pablo Jakob

présenté par DOMINIQUE LAIDET ET LÉO FERBER

En préambule de ce  spectacle sera lu à 19h15 par Léo Ferber un texte de Julie Rossello-Rochet:

S.M.S. [extraits] ( S hamân M essage S ystem)

Le texte de Julie Rossello-Rochet a télescopé ma lecture de celui de P. Jakob « Appel en provenance de la nébuleuse ». Les deux textes n’ont rien à voir, ni sur la forme ni même sur le fond, mais dans mon esprit, par un coup de télescope poétique, ils pouvaient se répondre comme des fragments lointains dans le temps et dans l’espace. En tout cas j’ai proposé à Léo Ferber d’en partager la possibilité éventuelle. Elle a accepté de le lire et c’est déjà beaucoup

Un jour, il y a  presque deux ans déjà, Pablo m’amène ce texte de sa main dans le cadre de notre travail à l’Ensatt  : un monologue, de la science fiction, un texte qui résiste à la représentation.  Rien de très théâtralement séduisant de  tout prime abord ; et pourtant me voilà immédiatement embarqué et assez bouleversé. A tel point que plus les jours passaient, plus j’y pensais  : quelque chose m’obsédait là dedans. J’ai dit à Pablo que j’aimais son texte et qu’à l’occasion d’une carte blanche, par exemple, ou de toute autre opportunité, je ferai quelque chose avec. Je me lançais, en l’occurrence, un défi  à moi-même. Aujourd’hui l’occasion est là avec la fête à Rivoiranche, alors je relève ce défi et tient ma promesse. A part ça il s’agit d’un appel en provenance de la nébuleuse, voilà, c’est tout. Un appel d’une très profonde mélancolie. Un appel comme des adieux stellaires. Et ces adieux sont nos adieux.
A nous, humains.
Dominique Laidet